fbpx
 

Tours Martello à Maurice

Les tours Martello sont mondialement connues car elles existent dans différents endroits du globe, notamment sur la côte anglaise, au Canada, en Jamaïque et au Sri Lanka. Au total, cent trois tours Martello on été construites a travers le monde par les anglais entre 1810 et 1846, pour défendre les cote sous domination anglaise d’un éventuel débarquement de troupes françaises, l’ennemi de toujours.

 

Les Tours Martello, un endroit à visiter à l’Île Maurice

 

Les tours Martello de Grand Rivière Nord Ouest, de la Preneuse, Belle Mare et de Port Louis sont les quatre tours restantes des cinq tours construites par les Anglais en 1834. Un chef-d’œuvre d’ingéniosité fait de pierre taillées et brutes, de chaux et de teck entre autres. Il aura fallu trois ans pour terminer la construction de ces cinq tours, d’une hauteur de 30 pieds, d’un diamètre de 43 pieds à l’extérieur et 28 pieds à l’intérieur ce qui fait un mur de 11 pieds d’épaisseur.

Erigées dans des points stratégiques de l’île, une à Fort George à Port-Louis, deux à Grande Rivière Nord Ouest et deux autres à Rivière Noires , ces tours avaient pour but d’être des points de defense en cas d’attaque. La construction est divisée en quatre niveaux ; le sous-sol ou les officiers stockaient l’eau et la nourriture, le  rez-de-chaussée ou se trouvait la poudrière, le premier étage servait de dortoir et de cuisine pour les soldats et le toit abritait des canons. Cependant aucune des tours Martello n’aura servi lors d’une bataille. D’où la disparition des tours de Fort George et de Fort Victoria, entre 1880 et 1902, suite au développement du Port.

Avec le development de Port-Louis au 20eme siècle, la tour de Grande Rivière Nord-Ouest a servi pendant de nombreuse années d’entrepôt pour les munitions et explosifs de la SMF. Celle de la Preneuse, elle, a été transformée en musée. A l’intérieur, le guide vous explique la structure interne du bâtiment. Le soubassement est divise en trois parties, que vous distinguez à travers des vitres places dans le plancher. L’eau de pluie est récoltée et gardée dans un grand reservoir qui occupe les deux tiers du soubassement. Le reste du niveau est occupe par la poudrière et le garde-manger. Enfin, sur le toit de la tour, un canon de 24 livres est monte sur un pivot central. Le canon pouvait tourner 360 degree pour atteindre sa cible ou qu’elle soit. La portée de ce type de canon est de 2km !

Des tours, donc construites par les britanniques pour se défendre des Français.

No Comments

Post A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.